1

Charlemagne 2013 : Résumé

Ce rallye Charlemagne a surement été le plus incertain que nous ayons connu. Nous sommes peu habitués aux préparations de dernières minutes, nous avons été servis. Après de longues attentes pour les pièces et pas mal de galères pour Benoit de Veritec Compétition, nous recevons enfin le top départ pour remonter le mercredi à 10h30. Irénée pose une journée de congé et rejoins Damien et Julien, hop à 19h la voiture est chargée avec la boite, le pont et le train arrière remonté. Top, en plus elle marche!

IMG_3732264686626 20131120_173051 20131120_175508

Jeudi soir, Dam et Julien sont en route pour se rapprocher d’Aulnoy Aymeries. Après s’être retrouvé sur une aire d’autoroute nous réussissons à nous perdre de vue 5 km plus loin et les GPS nous font prendre des itinéraires différents, ça valait la peine de s’attendre! L’accueil au gite est top et nous finissons la soirée au coin du feu sans savoir ce qui nous attend le lendemain.

20131124_110603 20131121_185020

Un réveil au milieu des routes encore humides et nous voici arrivés sur le site du rallye…là on commence à se dire que l’on est parti pour une belle galère à force de réflexions du genre : « Merci d’être venu, en propulsion il faut le vouloir! »  Cela se finira en fou rire pendant le premier tour de reconnaissance…quel chantier! Même en reco, sur le sec, nous patinons… ça promet! Nous prenons notre temps pour soigner la prise de note après nos 6 mois d’absence, il faut s’y remettre. malgré quelques doutes…la confiance revient au fil des 3 passages et les routes s’assèchent, cela nous arrange!

Aux vérifications nous nous rendons compte que beaucoup de monde est content de revoir la petite bleue et cela fait plaisir ! Pour l’anecdote des vérifications, nous avancions la voiture petit à petit jusqu’à nous retrouver presque en dehors du garage sans être contrôlé jusqu’à ce que l’on vienne nous dire « Pourquoi vous ne partez pas? Un problème? », nous n’avions pas été vérifiés ! Sourire Bref tout se passe bien et nous sommes prêts pour affronter cette course! Un petit passage de Julien à la webradio mais le serveur saute, on espère que le chat noir reste là !

1425658_175957182604179_1323586075_n 1441326_175957795937451_1330289341_n

Petit stress du samedi matin, nous n’avons pas changé la pile de la radio! Cela s’arrangera vite avant d’arriver à l’assistance où l’équipe est maintenant au complet…nous restons avec les pneus slicks Kumho K22 sur les 4 roues malgré la surprise de pas mal d’équipage. Il va falloir tenir le volant! Le stress est un peu palpable dans l’auto mais il va vite s’enfuir!

Nous nous élançons dans la première spéciale, le début est propre mais les plaques d’humidité arrivent vite, Julien assure les freinages, beaucoup trop même, mais il faut se rassurer. Dans une portion rapide sèche, Julien lève le pied par prudence et tape sur le volant « La note était bonne! ». Le grip est vraiment absent par endroit, en 3, en 4, l’arrière se balade à chaque coup de volant! Au point stop, le chrono n’est pas top mais nous ne sommes pas largués, vu notre prudence tout va bien ! Dans la seconde spéciale, nous semblons avoir un bon rythme à part dans la portion « Bagdad » (il y a eu plusieurs notes typées Bagdad sur ce rallye! Sourire ) mais Yves et Vincent avec leur Clio nous en colle 10! Nous ne comprenons pas trop mais c’est ainsi! En plus nous perdons un peu d’huile au niveau de la boite, cela tombe sur l’échappement et fume pas mal quand nous sommes arrêtés… à voir! La 3ème spéciale est plus technique et nous commençons par effleurer la voiture du commissaire sur la ligne de départ, ça glisse à peine! Au final nous en prenons 3 cette fois, mais avec beaucoup de plaisir sur la fin de la spéciale!

SONY DSC                        1399348_10202536850652351_16677629_o

De retour au parc, tout le monde cherche pour les pneus….à la conquête du grip perdu! Heureusement que les routes sont majoritairement sèches! Nous sommes confiant dans notre choix de pneus et nous le conservons, après un sandwich saucisse bien mérité, les affaires reprennent! La fuite d’huile est résolue, c’était bénin, nous pouvons donc repartir rassurés.

1454976_10151818129248651_578713897_n 1472067_607856129273663_467145969_n GOPR2407

Dès les premiers mètres, nous sentons que cela va mieux! Damien ne quitte plus le cahier de notes, me sentant plus à l’aise, et nous attaquons! Sur un léger freinage l’auto manque d’échapper à Julien et de filer droit dans les arbres, mais ça passe! Nous passons la ligne et Damien annonce « 20 de mieux! », wahouu on y croyait pas! De quoi mettre un gros coup au moral à nos concurrents dans le groupe. Nous revenons d’un coup dans la course en reprenant tout notre retard sur la Clio d’un coup et avec moins de 10 secondes de retard sur Jérémy Ducrocq, auteur d’une superbe première boucle avec la 206. La seconde spéciale se déroule sur le même rythme, nous améliorons encore mais c’est un peu moins flagrant et les temps sont serrés dans la classe! Pareil pour la 3ème spéciale, la bataille est sympa! Nous nous faisons une belle frayeur sur l’arrivée! Un léger pifpaf entre les maisons en 6, pour un freinage sur un droite en 4ème avec la ligne d’arrivée. Après le pif paf, Julien se déconcentre légèrement et mord dans les graviers au freinage, nous passons l’arrivée en travers en 4 au milieu des haies, gros fou rire dans la voiture (une fois le bon cap retrouvé Sourire )! C’était chaud mais quel pied dans la voiture dans cette boucle. Une petite pensée pour Maxime Lemoine (copilote dans la compact à Dieppe en 2011) qui réalisait son rêve en faisant un Charlemagne dans une WRC, malheureusement la course s’arrête dans les arbres mais sans bobos, c’est le principal!

SONY DSC                        1397852_748010758546506_394193825_o

Deuxième retour au parc, nous retrouvons les copains pour raconter nos aventures! Nous sommes maintenant 2ème à 4 secondes de la 206 et 1 dixième devant la Clio. Il va falloir ne pas faire d’erreur dans la nuit, nous partons évidemment très motivés!

SONY DSC                        SONY DSC

Julien essaye de maintenir le rythme avec les phares mais il y a quelques hésitations qui reviennent sur les freinages malgré ça le rythme est bon et cette spéciale nous permet une fois de plus de remonter, Nous faisons 10 secondes de plus que de jour sur 13km! Nous prenons 10 secondes à Yves et 3,5 à Jérémy! Nous sommes à quelques dixièmes du groupe. Dans la seconde spéciale, nous gardons le même rythme et notre temps n’est que 3 secondes de plus que de jour! Nous nous disons que nous avons fait le boulot…le routier est long pour la dernière spéciale nous devrions avoir les chronos de Jérémy…et là, la nouvelle tombe, c’est l’abandon pour la 206!  Nous devons donc effectuer la dernière spéciale sans erreur pour rentrer avec la victoire de groupe. Au même moment un petit crachin s’abat sur la file de voiture qui attendent dans le noir le lancement de l’ES9, la tension monte un peu! « On va quand même pas se prendre de la flotte! »

1480683_176371302562767_1977056370_n 1454645_224275191084634_156478709_n

Nous n’avions pas connu une spéciale aussi longue depuis bien longtemps! Nous adoptons un rythme tranquille, très calme dans les portions sales, un peu plus à l’attaque quand c’est propre. Il faut éviter l’erreur, le tout droit, mais une question plane « Allons nous pas trop assurer??? » Finalement ça sera bon, une spéciale sans erreur et nous ne perdons pas trop de temps! C’est fait! Nous sommes 8ème, premiers F2000 et 2ème en 2 roues motrices derrière un excellent Sylvain Fouteret et sa Mégane.

20131123_222011 20131124_135244

Nous l’avons attendu ce rallye, mais il en valait la peine! Quel suspense tout au long de la semaine, que de bons moments. Retrouver l’équipe au complet qui fonctionne maintenant sans même se parler! Irénée, Clément, André, Jean Luc, tout le monde a fait du bon boulot! Les amis étaient venus aussi pour nous encourager et compléter la super ambiance dans l’auto. Veritec Compétition a fait un super boulot également, l’auto a retrouvé sa fiabilité d’antan, génial! A souligner la super ambiance entre équipages également que ce soit Normand, Nordiste, Picard (enfin un peu parisien maintenant….).

Vivement 2014! Sourire

 
3

Dieppe 2013 : Résumé

Un rallye à rebondissements, ce week end de course fut vraiment riche en émotion. Tout commença le lundi avant la course par un mail annonçant que suite au remontage de la boite cela ne fonctionnait pas comme prévu! Heureusement tout a pu rentrer dans l’ordre le lendemain et nous récupérons l’auto le Mercredi, ce qui nous laisse le temps de faire quelques kilomètres de roulage le Jeudi afin de roder les Kumho (notre première avec ces pneus) et vérifier que tout fonctionne convenablement! Un nettoyage plus tard, Damien et Julien prennent la route pour Dieppe.

20130509_121008_Richtone(HDR)  20130509_182253

Que faire une fois les clefs de l’appartement récupérées (aux murs couleur 318Racing siouplait!) ? Faire les courses pour le week-end, bien sur! Nous avons une équipe de choc d’assistance à accueillir ensuite! Sourire Un petit apéro mérité et une bonne nuit de sommeil et nous voilà déjà dans le vif du sujet!

20130509_223853  20130509_203007

Damien essaye de nous faire croire qu’il ne boit que de l’eau…pas très rassurant pour les notes tout ça Sourire

Nous sommes à 9h au départ de la première spéciale à reconnaitre sous un temps plus qu’humide, cela change des 30°c de 2011! Il va falloir adapter un peu les notes. Après deux passages à noter des coulées et vérifier les changements de grip nous retrouvons “les Leclercq” dans un restaurant. C’est à ce moment que vient un premier coup de stress : “Ce qui est dommage avec les Kumho, c’est qu’ils ont un sens!” Ah? Un sens ? Les pneus slicks? Arfffff ! Julien va avoir cette crainte dans la tête pour le 3ème tour de recos, mais chaque chose en son temps! D’ailleurs ce troisième passage se déroule sur des routes complètement sèches! Au moins nous avons vu les deux…

Le retour à la voiture est plutôt tendu…Alors ces pneus? Nous tournons autour des 4 pneus de l’auto…ils sont bons! Nous regardons les 4 dans le fourgon, bons aussi ! Sacré coup de bol! La pression redescend d’un coup et nous pouvons passer les vérifications un peu plus sereins. Seul problème pendant ces vérifications, l’absence d’éclairage de plaque à l’arrière. Nous n’y avions pas pensé à celle là! Bref la journée s’achève, nous sommes prêts! Nous passons une bonne soirée pour se détendre!

20130510_171348  20130510_175829_Richtone(HDR)

Samedi matin nous sommes rejoins par Irénée, Dédé et Lionel qui prendront soin de la compact pendant la course. Julien apprend que Bernard Sabbe de www.Techno-Plus.eu sera de la partie aux Point Stop pour prendre les températures de pneus et nous conseiller, cela est nouveau pour nous!

Le sol est sec mais quelques gouttes tombent et il y a un vent terrible! La “question pneu” commence… Julien est partant pour mettre les Kumho durs mais les autres nous conseillent la prudence vu le crachin qui refroidit la route. Nous partons donc en tendre!

Les routes vont rester sèches, la première spéciale fait 15 km et dés les premières courbes la confiance est là avec les Kumho alors nous attaquons. Dans le rapide l’auto navigue un peu, une longue allonge est suivie d’un léger droit que nous avions hésité à noter à fond, Julien ne lâche pas mais l’auto dérive légèrement, à cette vitesse c’est un peu tendu Sourire. Sur la fin de la spéciale, l’arrière semble un peu moins stable, Julien se déconcentre un peu mais au final nous finissons juste devant la C2 de Sebire partie devant nous. Nous sommes dans le rythme. Les sensations vont se confirmer après mesure, les pneus arrières sont trop chauds et en dehors de leur plage d’utilisation. Les deux spéciales suivantes sont un peu plus courtes donc cela ira! En tout cas cela va vite, Leclerc et sa Clio s’envole déjà dans la classe alors que Morel et un surprenant Mesnager sont devant nous. La bataille est engagée et la C2 de Sebire s’emmêle également, sympa!

946528_3113724938409_1771316627_n  601889_445407288884932_1438948834_n

Pour la seconde boucle nous repartons avec des pneus durs à l’arrière, nous allons voir ce que donne le panachage tendre à l’avant, dur à l’arrière. Cette fois le comportement de l’auto est constant sur la longueur et la voiture navigue un peu moins. Nous attaquons un peu plus mais nous ne sommes pas les seuls! Chaque Point Stop nous fait rire en découvrant le chrono de la C2 il y a presque toujours moins d’1 seconde d’écart, chaud! Nous sommes maintenant 5ème à 12 secondes du podium! Le temps menace, nous montons la rampe car le jour tombe vite, confiant Julien fait monter les pneus durs. Cela met un peu la pression aux petits collègues de jeu qui ne savent pas quoi faire… Une grosse averse se met à tomber 5 min avant notre sortie de parc, cela nous met le doute, allez on monte les tendre au cas où pour limiter la casse!

941624_327744337354982_1061889651_n  971464_4856103725908_2054382255_n

Evidemment 2 km plus loin, la route est à nouveau sèche! Le ciel est menaçant tout autour de nous mais cela restera définitivement sec! Ce n’est pas vraiment un mauvais choix, nous allons user un peu plus les pneus. Par contre nous aurions aimé tester les pneus durs sur les 4 roues, ce sera pour une autre fois! Les chronos se stabilisent un peu, tantôt mieux dans les intermédiaires tantôt moins bien. Pourtant, nous essayons de rouler propre en poussant là où il le faut mais nous perdons quelques secondes sur la boucle pour se retrouver à 3sec6 de Sebire. Le perdant de ces trois spéciales est Morel en difficulté avec ses pneus qui se déforment.

486651_135391279988951_1479812784_n  375103_4872256529718_25828844_n

Il reste deux spéciales à parcourir de nuit, plus de risque de pluie! Enfin de la pluie est annoncée à Bacqueville mais pas à Longueville…Cela tombe bien nous allons plutôt vers le second, SLICK, encore et toujours! En attendant la fin de l’assistance, Damien regarde les chronos et une bonne nouvelle tombe, Mesnager perd du temps dans la boucle précédente, nous sommes donc à 3sec6 d’un podium! Il n’y a plus qu’à, nous partons motivés!

Sur la ligne de départ, Julien donne les coups de gaz habituels à 5 secondes quand, soudain, beaucoup de fumée bleue apparaît dans les projecteurs au départ de la spéciale. Oups, de nouveaux soucis? Du coup Julien hésite à partir, puis doucement…Finalement aucun problème, Go, il faut rester concentré tout en sachant que nous avons déjà perdu du temps! La spéciale défile sur un gros rythme, un freinage tardif pour une équerre salle, petit coup de câble…Cette fois le virage n’est pas sale mais tout humide, l’arrière glisse! Nous évitons le tête à queue mais nous heurtons le talus assez lourdement. A voir à la fin de la vidéo ci-dessous :

La voiture tremble énormément! A haute vitesse c’est vraiment impressionnant, cela doit-être la boue mais le doute est là…Dans les appuis, c’est difficile de faire 100% confiance à la voiture! Malgré tout ça nous ne perdons que 4 secondes. C’est trop! Mais le principal à cet instant est de voir si la voiture va tenir! La fumée vient d’une fuite d’huile que nous avions identifié et qui a fini par tomber sur l’échappement… La boue de la jante enlevée, nous vérifions sur le routier que la vibration a bien disparue. Par contre, un bruit de sifflement déjà présent en début de rallye s’amplifie…cela vient de la transmission derrière…nous verrons!

969755_661510773875942_594665393_n  380863_661509853876034_1549235997_n

La compact s’arrête derrière la C2 avant le pointage de départ de la dernière spéciale quand son pilote nous lance “J’ai un problème d’alternateur…”. Nous n’avons donc pas le choix, nous repartons à l’attaque “au cas ou”! Tout se passe bien jusqu’à une longue courbe droite en 5 qui en plein appui devient humide! L’auto décroche, mais ça passe, Julien assure le freinage suivant, nous roulons enfin sous l’eau pour les trois derniers kilomètres. Il faut continuer à rouler, dans la dernière montée, des drapeaux jaunes apparaissent, c’est très étroit alors nous sommes obligés de ralentir et tout nous passe par la tête : une sortie? de la prévention pour la pluie? Quand soudain nous apercevons la C2 de Sebire sur le côté à 200m de l’arrivée!

Comment retomber sur terre après tous ces rebondissements en si peu de temps…nous sommes 3ème! L’arrivée au Point Stop est mêlé entre la déception pour l’équipe Trajectoire Racing après l’abandon de la C2 et notre arrivée, avec en plus une belle récompense! Le retour se fait avec un gros stress, le pointage en retard? Le bruit de transmission… il faut que ça tienne ! Nous finissons en peloton sur les quais du port avec la Toyota de Bayard et la Subaru de Gaidoz. Nous y voilà au podium, la voiture est placée sur la troisième marche : “Vous êtes sures? Il y a la saxo de Mesnager qui passe tard dans les numéros? Vous avez ses temps?” Ce petit stress passé nous pouvons savourer le moment! Le partager avec Laurent Bayard et son copilote, d’anciens potes du F2-14, a une saveur particulière! En tout cas, la bagarre était belle, Leclerc est vraiment très fort et nous avons vraiment été surpris des performances de Mesnager et sa F2-13, chapeau! Une pensée particulière pour l’équipage Sebire/Mordant, qui perd tout dans la dernière après une superbe bagarre toute la journée, dans la bonne ambiance!

525695_4856110366074_986941209_n  947208_4856112006115_762834741_n

C’est la deuxième fois que Julien se retrouve avec une bouteille de champagne dans les mains après la Finale de 2006 et cette fois le pouce est bien sur le goulot et la bataille de bulle digne de cette superbe journée! Dans ces moments là, il y a beaucoup de choses qui défilent dans la tête! Nous sommes enfin récompensés après deux ans de galère!

20130512_120500  20130512_222950

Merci à tous ceux qui y ont toujours cru et nous ont soutenus pendant ces longs mois de galère, à ceux qui nous envoient des messages de sympathie de près ou de loin, à VERITEC Compétiton pour sa motivation et enfin à notre petite équipe d’assistance, entre potes! Vivement la suite!

 
4

Dieppe 2011 : Le résumé du week end 64!

Pendant que Sébastien Loeb et Daniel Elena remportaient leur 64ème victoire nous affrontions les routes du rallye du Pays de Dieppe avec le numéro 64 flanqué sur les portières! Je ne peux qu’ajouter : on y était presque!

En tout cas, ce week end à  Dieppe est un des meilleurs que j’ai passé. Nous avions du temps, tout c’est passé comme prévu et nous avons pris beaucoup de plaisir. La nouveauté du rallye se trouve dans le baquet de droite avec ma première collaboration avec Maxime Lemoine, vainqueur de la coupe de France 2006 aux côtés de Jean Jacques Lebrun. C’est la première fois qu’il copilote une propulsion et de mon côté c’est la première fois que j’ai un copilote « expérimenté” (Yannouuuu te fâche pas toi aussi tu as ton « expérience” Rire ) à  mes cotés, son avis sera intéressant!

(Lire la suite…)

 
3

Routes du Nord : Le résumé

Pour cette fois, c’est Irénée qui s’attache à  nous raconter son expérience pour son retour dans la Compact :

Après une bonne année d’absence me revoilà  à  bord de la Compact pour participer aux Routes Du Nord. Depuis mon dernier rallye l’auto a pas mal évolué et le pilote aussi ! à‡a promet….

(Lire la suite…)

 
2

Rallye du Ternois : Le résumé

Cette année j’avais parié sur une échappée de la région Nord avec de plus grosses épreuves. Mais cela était, je le sais maintenant, une erreur ! L’Alsace me motivait particulièrement en pensant à  l’effet WRC qui devait motiver les partenaires potentiels…et pourtant ! Après plusieurs mois  d’attente, nous nous retrouvons déçus et sans rallye d’Alsace, ni rien d’autres ! Le Ternois se présentait donc comme une bonne alternative pour éviter de ne plus rouler avant 2011 !

(Lire la suite…)

 
3

Rallye du Touquet : Le résumé

Après 2008, c’est la deuxième fois que je consacre une semaine (l’occasion de prendre un peu de congé pour un bon moment) pour participer au rallye du Touquet. Cette année j’ai pris la décision de m’inscrire au Trophée BfGoodrich pour tenter « un coup”. Le plateau s’est vite étoffé et nous voilà  à  25 concurrents engagés dans ce trophée, et beaucoup de gros clients!

(Lire la suite…)

 
11

Rallye 24 : le résumé

121922776.A8J4YUMg.IMG_2318sml Pour le début de la saison nous nous retrouvons à  Saint Pardoux La Rivière, perdus au milieu du Périgord. Le break est chargé à  bloc avec les pneus, l’essence et quelques outils de premier secours. Quant à  Pépère et Clément, ils suivent dans la 207, elle aussi bien chargée. C’est parti pour 4 jours d’aventure.

(Lire la suite…)

 
1

Béthunois 2009 : Résumé

C’est plutôt rare mais cette fois nous avons commencé le week end par un souci sur la voiture! Après l’avoir chargé, nous remarquons une fuite d’essence! Impossible de prendre le risque de rouler comme ça avec l’échappement juste en dessous.

(Lire la suite…)

 
Jules Verne 2009 – Résumé
11

Jules Verne 2009 – Résumé

J Verne CP 1 [1600x1200]Ce week end était très attendu par toute l’équipe après la déception du rallye de la Lys. Un rallye à  la maison est  toujours une sensation sympa! Malheureusement celui-ci se déroule en même temps qu’Ypres et de nombreux amis s’y trouvent!

(Lire la suite…)

 
11

Lys 2009 : Jour de galère !

Réveil à  6h ! J’ai réussi à  dormir tôt et sortir de mon lit est un peu moins dur que d’habitude à  cette heure. Les derniers préparatifs terminés je prends la route avec Clément sous un déluge très motivant. Heureusement le temps s’améliore, la pluie s’arrête et cela sèche même vite.

(Lire la suite…)