Cette année j’avais parié sur une échappée de la région Nord avec de plus grosses épreuves. Mais cela était, je le sais maintenant, une erreur ! L’Alsace me motivait particulièrement en pensant à  l’effet WRC qui devait motiver les partenaires potentiels…et pourtant ! Après plusieurs mois  d’attente, nous nous retrouvons déçus et sans rallye d’Alsace, ni rien d’autres ! Le Ternois se présentait donc comme une bonne alternative pour éviter de ne plus rouler avant 2011 !

Rendez-vous est pris avec Yann le vendredi matin à  8h pour le début des reconnaissances et une immersion dans le rallye pendant 2 jours ! Le temps est clément mais la route humide, cela nous permet de voir les zones à  risques.  Tout se passe bien, pour une fois nous avons le temps de faire les choses tranquillement et c’est appréciable.  Une fois les recos terminées nous retrouvons le reste de l’équipe et la voiture qui vient d’arriver. Direction les vérifs avec un drôle de dialogue de sourd à  l’administratif ou l’on me réclame mon chèque d’engagement alors que celui-ci est déjà  encaissé :-D Cela s’arrange sans problème et cela reste plus marrant qu’autres choses. Tout se passe sans encombre et démarrer une longue attente avec le premier tour de circuit. Nous nous décidons même à  faire le tour de circuit à  pied et nous sommes rattrapés par M. Deconinck ! Une grande partie de rigolade !

La pression monte au parc fermé, 6 mois sans rouler, ça angoisse un peu ! D’un seul coup les nuages noirs font leur apparition. Nous avons à  peine le temps d’arriver à  l’assistance pour que les premières gouttes tombent. Le déluge est lancé ! Nous ne partons pas très confiant et les premiers tours de circuit sont un calvaire ! Je ne vois absolument pas les vibreurs, impossible de prendre de bonnes trajectoires…au final 15ème temps, nous pensions bien pire !

Malgré tout je suis un peu vexé! Et j’ai hâte d’être au lendemain pour corriger le tir ! La route n’est pas aussi sèche que je l’espérais ce samedi matin mais je reste motivé ! Les premiers kilomètres sont difficiles, le lisse, l’humidité, le rapide, j’hésite, le manque de roulage se fait sentir. Yann a quant à  lui un peu de mal à  se réveiller mais cela s’arrange vite J. Nous prenons beaucoup de plaisir dans ces spéciales rapides ! Personnellement j’adore !

La pause midi nous permet d’aller manger un petit plat au restaurant ! Lasagnes, carbonnade flamande défilent…Cela ne nous été jamais arrivé ! Un bon moment !

Le soleil sort enfin et termine de sécher les routes ! 4 A03 neufs montés sur l’auto et le sourire est au beau fixe, nous allons pouvoir attaquer ! Le rythme revient, les hésitations disparaissent même si dans quelques endroits je reste très prudent (au début de la 2 o๠beaucoup de monde s’est fait piéger, je suis scotché à  la route !). Dans l’ensemble c’est une bonne boucle mais nous sommes surpris par nos adversaires ! Ca a bien progressé dans la région pendant notre absence ! Fouteret, Legrand, Labure, avance fort et nous ne reprenons pas aussi facilement que nous pensions le temps perdu ! Enfin, une chose n’a pas changé, la bonne ambiance, et c’est bien la le principal !

La boucle suivant est marquée par le stress ! A l’assistance, Irénée découvre qu’un goujon de fixation du triangle arrière droit est desserré…ou cassé ! Heureusement après vérification, il est seulement desserré. Nous repartons fin prêt pour une nouvelle boucle sèche…mais en allant vers la première spéciale, la pédale d’embrayage semble agir de moins en moins et je finis par perdre l’embrayage ! Peut-on faire deux boucles comme ça ? Comment démarrer en ES ? Nous demandons conseil autour de nous et c’est José qui me rassure en m’envoyant dans l’auto pomper et la pédale revient. Il y a de l’air dans le circuit ! Ca me suffira pour me lancer sur chaque ES, une fois parti ça sera à  la volée. Je pensais être un peu perturbée et au final, ça va très bien ! Nous améliorons nos temps de presque une seconde au kil en mode séquentiel :-D Il n’y a que mon épaule qui se plaint des passages de vitesses brutaux ! Quelle ambiance dans l’auto, nous remontons enfin significativement pour aboutir 6ème après la boucle et 1er F2000 ! On est tellement soulagé que Yann m’oublie même en rentrant au parc. J’ai l’unique copilote qui rentre seul, à  pied, au parc de regroupement et qui laisse sa voiture au pointage ! :-D

Le temps semble se maintenir, du moins depuis le parc fermé ! Une fois sorti de Saint Pol nous apercevons un ciel apocalyptique ! Et c’est à  nouveau le déluge juste avant de passer sur le circuit ! Quelle guigne ! Il y a des 4 roues motrices devant et derrière nous ! La pluie s’arrête, au moins nous verrons clair. Nous sommes encore un peu en galère sur le circuit mais peu de temps perdu ! La route sèche déjà  un peu et je pars bien décidé à  défendre ma place ! Surtout que nous somme montés d’une place avec l’abandon de la 306 de Boinet. Au fil de la première spéciale je me rassure, et me rend compte que la route est presque sèche ! Nous signons un bon temps, ce qui me rassure, en rattrapant presque le concurrent devant nous! Idem dans la 2 mais Bricourt qui nous chasse avec sa Subaru GpA et fait le deuxième temps scratch ! Il en reste une ! Banzaï, concentré et grosse attaque dans le rapide à  la fin de la spéciale,  en 4-5-6, ça glisse mais l’auto est fabuleuse ! Finalement ce sera un 3ème temps scratch et une place conservée ! Quel pied ! A noter la perf de Sylvain Fouteret avec sa Clio R3 qui nous met une raclée malgré notre attaque ! Chapeau !

Finalement ce fut une course vraiment sympa avec toujours 5-6 concurrents en moins de 30 secondes et une ambiance décontractée. Cela manquait !

Bravo à  l’organisation qui pour moi à  fait un très bon début en national ! J’ai apprécié le podium, les petites coupes après le premier passage du circuit. Il y avait vraiment du bon et cela fait plaisir !

Maintenant place à  la réflexion pour 2011!