Je vais essayer de vous résumer ce week end génial lors du rallye des Routes du Nord 2009 en quelques lignes. Autant l’édition 2008 avait été un fiasco pour nous, autant celle-ci fut agréable. Bagarre, stress, attaque, choix de pneus, doutes, bonne ambiance! tout était réuni pour passer un excellent week end!

Vendredi

DSC_0140Tout commence le vendredi avec les derniers préparatifs et la route vers Armentières (non sans stress). Une fois arrivé là  bas nous découvrons le bazar des vérifs. Cela me rappelle mes bouchons parisiens ! L’idée était pourtant bonne sur la réorganisation de ces vérifications mais il y a eu un petit loupé. Nous avons attendu certes mais tout s’est bien passé alors le week end démarre bien et nous avons déjà  progressé par rapport à  l’an dernier. Le plateau est vraiment étoffé que ce soit en général ou dans notre classe. La pression montait petit à  petit.

Samedi

    • 1ère boucle

Samedi matin direction le parc pour monter à  bord de la voiture numéro 54. Le soleil est bien présent! nous chaussons les slicks à  l’assitance. Content de rouler à  nouveau avec ces pneus! 8 mois de maxi pluie..pfff :D

Nous voilà  sur la ligne de départ de la première spéciale Kemmelhof, une bonne averse tombe ! Le départ est du coup très prudent, les portions sèches et détrempées s’enchainent mais au final cela tient et tout se déroule bien !

RDN 09 266 Nous continuons par Godewaersvelde, la nouvelle spéciale du samedi. Un départ un peu timide, la portion « terre » se passe sur des Å“ufs avec l’arrière qui se ballade de talus en talus (vidéo ci-dessous) ! Sortie de foret, la route est sèche et j’attaque jusqu’à  une petite équerre, de peur de sous virer je donne un coup de câble mais l’auto pivote complètement, tête à  queue. Un peu déconcentré, je merdouille dans les épingles qui suivent et repart de plus belle dans le rapide. 1km plus loin un freinage tardif est sauvé de justesse au frein à  main (vidéo ci-dessous). Encore 2km et dans un droite en 3 avec du grip je passe fort mais l’avant semble sous virer pendant une éternité et l’on se rapproche fortement du champ mais cela passe ! Quelle E.S. forte en sensation ! Au final le temps est correct alors je regrette beaucoup le tête à  queue !

Boeschepe est heureusement sèche et nous pouvons continuer à  attaquer. Moins de sensations que dans Godewaersvelde mais une belle attaque qui nous offre un 5ème temps en profitant de l’averse qui est tombée sur les premiers (chacun son tour !)

Au final nous pointons en tête du F2000 à  égalité avec Cédric Valentin, qui fait une découverte fulgurante de la compact) au 12ème rang. Laurent Bayard nous suit de prés à  7 secondes.

    • 2ème boucle

La première boucle nous ayant sourit nous repartons avec le moral gonflé à  bloc pour cette seconde boucle. Cette fois-ci les pneus seront neufs.

Nous revoilà  sur la ligne de départ de Kemmelhof qui cette fois restera parfaitement sèche. Le rythme est évidemment meilleur mais au final le chrono est un peu décevant, nous en prenons ! J’espère que le scénario de la première boucle se reproduira et que les deux autres ES seront plus à  notre avantage.

La seconde spéciale, surnommée Gode, se présente à  nouveau. Très piégeuse mais je l’adore. Elle se passe beaucoup plus calmement qu’au premier passage. Le rapide passe très vite et nous frôlons les pieds de Rudy dans l’épingle large ! :D J’aime bien faire peur aux petits gars de Ph’AutoSport (ou leur envoyer des gravillons, ça dépend !) (vidéo DailyMotion)

DSC_8186 La dernière de la journée, deuxième passage dans Boeschepe. C’est dans celle-ci que nous avons l’occasion de s’éloigner de reprendre quelques secondes sur la Clio qui nous poursuit. 8 secondes de gagnées dans cette ES ! Nous avons pris énormément de plaisir, un peu de glisse de l’attaque. Une belle façon de finir la journée ! (vidéo DailyMotion)

Nous finissons la journée au 13ème rang, deuxième du F2000 et entouré par une horde de Clio en tout genre. Dommage qu’il n’y ait pas une 3ème boucle à  cette journée. Les spéciales sont vraiment intéressantes !

Une petite parenthèse sur le plus gros reproche que je ferais à  l’organisation ce week end. J’ai trouvé le placement des pointages et points stop aux abords des ES complètements incohérents. Nous avons même eu un drapeau jaune sur une ligne d’arrivée parce que le point stop était trop proche alors qu’il restait 300m de nationale après celui-ci ? Ou le pointage des Weppes tout proche de la route nationale alors que la zone entre le pointage et la ligne de départ faisait au moins 300 mètres ! Je n’ai pas compris. Un détail facile à  régler pour la prochaine fois.

Dimanche

Dés mon réveil j’entendais la pluie ! Cette journée n’allait pas être une partie de plaisir. La première spéciale du Cul tout nu (décidemment !) ne m’emballait pas du tout et cela allait se confirmer !

    • 1ère boucle

RDN 09 531 Chaussés de pneus pluie nous abordons cette première épreuve du jour, plus ou moins confiants! Les secondes s’égrainent, le zéro apparait, les roues patinent sous le coup d’embrayage, une corde boue puis une ligne droite et la le drapeau jaune est levé ! Lionel Comole est sorti dans le fossé dans l’enchainement 100m plus loin. Ne voyant rien avant l’équerre nous avons beaucoup ralenti. De plus cela a encore amplifié les craintes et je ne roule pas pendant l’ES, de peur de sortir bêtement. A l’arrivée c’est un constat amer nous perdons 17 secondes sur la Clio de Laurent qui est bien réveillé avec des chronos canons !

La spéciale du Pays de L’Alloeu est annulée pour placer des ballots dans un endroit dangereux (autre petite critique, pourquoi pas avant ? cet endroit est bien connu après les soucis qu’il y a déjà  eu les années passées.)

Dernière spéciale de la boucle, les Weppes. Dans celle du dimanche, elle a toujours été ma préférée, j’espère qu’elle me permettra de me remettre dans le rythme avec des routes un peu plus accrocheuses. Cela va beaucoup mieux et les sensations sont bonnes mais Laurent continue sa folle escapade et nous en remet encore avec un superbe 5ème temps.

Nous nous retrouvons à  17 secondes de la Clio à  la fin de cette première boucle et 3ème de groupe.

    • 2ème boucle

Le soleil n’a cessé de chauffé depuis la fin de la première boucle et notre choix se rapproche de plus en plus des slicks ! Après tout, nous ne sommes pas dans une position pour attendre alors on tente !

Cette fois nous abordons le Cul tout nu sur le sec et en slicks, cela va beaucoup mieux mais nous prenons encore 2 secondes par la Clio ! Arrrgh ! Décidemment les premières spéciales de boucle ne nous réussissent pas !

Grosse motivation dans la seconde spéciale, il faut se réveiller. La spéciale est très rapide et je sens encore bien quelques hésitations dans les gros appuis mais la spéciale est plus adaptée à  notre auto et cela nous permet de reprendre 5 secondes, enfin !

DSC_1062 Retour vers les Weppes, nous décidons de pousser encore un peu plus, les freinages sont repoussés, nous ne faisons pas d’erreur et ce sont encore 5 secondes de récupérées ! Il n’en manque plus que 10 ! Tout est jouable. Pendant ce temps Cédric Valentin s’est détaché largement en possédant 37 secondes d’avance sur Laurent.

Au parc fermé, Laurent parle déjà  de la Lys qui est son rallye fétiche o๠je n’aurais aucune chance! .selon lui :D

    • 3ème boucle

Dernières vérifications de la voiture à  l’assistance et c’est reparti pour l’ultime série de 3 spéciales. Nous avons 10 secondes à  reprendre sur 35kms.

Dernier passage de Cul Tout Nul, tout s’enchaine plus vite et certaines sorties d’équerres sont limites ! Le gauche referme de l’arrivée arrive très vite, la voiture se pose sur le train avant et passe la ligne d’arrivée en plein appui, quel pied ! 2 secondes au kilomètre de gagnées ! Et pourtant la Clio est dans le même dixième ! La bataille est lancée !

16 copier Le Pays de l’Alloeu et ses portions rapides est très impressionnantes. Les pneus en fin de parcours chauffent légèrement et l’arrière se dérobe dans certaines courbes. L’arrivée est passée après 500m de ligne droite, le freinage après la ligne est chaud mais ça passe ! Comble du suspens le point stop est incapable de nous donner notre chrono suite à  des problèmes de radio. Nous sommes donc les seuls sans chrono et nous n’avons pas chronométré manuellement. Nous ne savons pas au départ de la dernière spéciale o๠nous en sommes Laurent et moi. Un peu de stress se ressent au pointage, les copilotes ne parlent plus beaucoup :D

Tout vas se jouer dans les Weppes, nous sommes obligés de partir tous les deux, le couteau entre les dents. Il faut essayer ! La première enfilade passe très fort et la caisse frotte de corde en corde, je rentre fort dans les équerres, lache de moins en moins dans le rapide et retarde les freinages. La dernière ligne droite est un vrai plaisir ! Nous nous sommes battus, nous n’avons pas fais de faute, une super épreuve ! Nous sortons de la zone et attendons Laurent et son copilote pour les féliciter! Nous ne savons pas encore qui a gagné malgré les 6 secondes reprises lors de cette ultime spéciale avec un 4ème temps au général ! (Vidéo DailyMotion)

Bilan

Nous apprendrons finalement sur le routier que Laurent remporte la 2ème place en faisant le même temps (à  nouveau) dans la seconde spéciale de la boucle. Nous nous arrêtons pour lui apprendre sur le routier!

Il ne manquait qu’une poignée de secondes ! C’est à  ce moment que l’on regrette un tête à  queue du samedi ou la première spéciale du dimanche. Mais c’était vraiment une bagarre somptueuse et tout cela est vite oublié. En plus l’ambiance est excellente entre équipages et cela ne fait qu’amplifier le plaisir. Le classement se fige en 8ème scratch et 3ème du F2000.

Pour moi le bilan est très bon j’ai pu me lacher un peu plus et attaqué comme j’en avais envie. Il y a encore à  gagner mais nous prenons de plus en plus de plaisir avec la voiture. Celle-ci a marché à  merveille et nous avons bien résolu nos petits soucis de l’année passée. Irénée s’est bien débrouillé sur cette épreuve difficile et je l’ai senti beaucoup plus détendu, cela fait du bien une épreuve qui se passe bien ! Clément a fait du bon boulot en assistance avec mon père nous remercions vivement ses parents pour leur accueil et l’hébergement pendant le rallye.

Avec Laurent et Loic, nous semblons être les inséparables du F2000 depuis le Touquet ! Rendez-vous à  la Lys mi Avril !

Julien

PS: Et enfin un merci que j’allais oublié à  Gaà«tan Merlin. Il a gentiment prêté son casque à  Irénée car les nôtres n’étaient pas arrivés. Sympa! Copilote l’année dernière il va bientôt débuter au volant! Attention une fois que l’on a pris le volant! on ne le lache plus :D

RDN 09 275